En vieillissant, on résiste moins aux activités, aux sorties. On se fatigue plus et plus vite. Sans forcement non plus se coucher comme les poules, on en arrive à sélectionner ce qu'on fait. 

Je suis passée du stade de fatigue normale, à un stade qui m'est coutumier maintenant, et que je ne connaissais pas : l'épuisement. 

Les soirées sont devenues très dures certaines fois. Alors que j'ai toujours eu besoin de peu de sommeil, me voici à partir de 20h, "sur les rotules" !!!

Je continue à dormir peu, mais je suis exténuée de ce que j'ai fait dans ma journée. Que j'ai eu ou non une activité intense. Avec un besoin de dormir à certains moments si fort, que je dois fermer le yeux. Et que je m'endors en 5 mn certaines fois. 

Et à contrario, je passe des nuits d'enfer, où je me réveille jusqu'à 6 fois. Alors, 6 fois en 5h de sommeil, ça peut expliquer la fatigue. Mais l'épuisement, non. 

Bien des fois, on apprécie de retrouver son lit. Quand on sort le soir et qu'on rentre sur les coups de 3-4h, le lit est toujours le bienvenue. 

Certaines fois, je dois sortir, et je me force, parce que je veux garder une vie le plus normale possible. Mais il m'arrive de devoir annuler quelque chose parce que je sens que je ne tiendrais pas, en raison d'un épuisement qui est là. 

Je suis allée à une réunion un soir. Pas de route à faire, juste sur Cholet. à 22h00, je me sentais très fatiguée, j'ai attendu encore un peu, et la réunion s'est terminée à 22h45. Je suis donc repartie en me traînant lamentablement jusqu'à ma voiture. Avec cette sensation d'épuisement extrême. 10 mn après j'étais chez moi et me coucher a été le graal ! 

Hier soir, de nouveau, réunion. C'est pourtant quelque chose qui me tient à cœur et pour laquelle je m'investie. Mais à 19h30 j'étais "sur les rotules", et j'ai préféré ne pas m'y rendre. 

Cette notion de fatigue extrême est nouvelle, et j'ai beaucoup de mal à m'y faire. 

Il est bien loin le temps où je faisais ma nuit de travail, dormais de 8h30 à 13h30 et attaquais ma journée de vie de famille. 

Maintenant, je me lève à 5h30, pour commencer ma journée, je suis fatiguée à partir de 17h, complètement claquée  à partir de 20h, et j'arrive encore à tenir jusqu'à 23h à condition de ne rien faire, et que rien de cérébral ne soit nécessaire. Parce que tout mon organisme semble déchargé ! 

épuisé

Cette nouvelle situation a le don de m'agacer au plus haut point ! Parce que, il m'arrive de devoir aller me coucher à 21h, et m'endormir d'épuisement. Dans ce cas, à 2h, la "sieste" est finie ! Et j'attaque ma journée ... et le soir, je me retrouve de nouveau exténuée ! 

Il m'arrive de m'endormir jusqu'à 5 fois en un après midi ! Certes ça ne dure pas longtemps, mais c'est tout de même effarant ! 5 fois !!! Dans mon fauteuil, à table, aux toilettes ... d'un seul coup mes paupières sont si lourdes qu'il m'est impossible de les retenir. Je lutte pourtant, mais je fini par céder à l'épuisement. C'est très gênant et perturbant. 

Ha .... James .... y a pas à dire : être dans tes bras m'assure des nuits de folies !!!