Lorsque tu prends chaque symptôme un à un, de la maladie de Parkinson, et que tu les isoles ; tu te retrouves avec un simple soucis, qui  arrive à n'importe qui. Auquel tu trouves une raison logique et rationnelle. 

♦ Ralentissement du mouvement 

Avant de réaliser pleinement que tu es plus lente à faire les choses, tu te rends comptes que tu n'es plus aussi rapide à les faire. Tu te dis que "tu te traînes". Tu ressens un certain ralentissement général. Et en toute logique, tu te dis que tu es fatiguée. Parce que c'est l'été et qu'il fait chaud ... ou parce que c'est l'hiver et que ça joue aussi.  

♦ Troubles du sommeil

Les nuits ne sont plus pleines. Il y a des périodes de réveil, voir d'insomnies. Tu te dis que tu dors mal, que c'est le stress de la vie, ou du travail. Tu cherches d'ailleurs, la raison à ça. Le film de la veille .. la café bu trop tard .. le repas pris trop riche ...

♦ Difficultés à te concentrer

Tu sens que ta concentration n'est pas au top. Tu dois relire les choses pour bien les comprendre. Tu dois te recentrer sur ce que tu fais. Et lorsque tu t'en rends compte, tu mets ça sur le compte de la fatigue. 

♦ Pertes de mémoire

C'est en général ce qui interpelle le plus. Parce que l'entourage n'est jamais tendre à te le faire remarquer. Et comme la crainte de tous, c'est Alzheimer, la perte de mémoire est ce qui inquiète. Mais compte-tenu de l'âge, tu te dis que tu commences à vieillir. 

♦ Raideur dans les articulations

J'ai mal partout ! C'est ce qui ressort souvent lorsqu'on commence à ressentir des raideurs aux articulations. Tu penses alors que tu as dû trop marcher ... trop courir ...  trop quelque chose,  qui te fait être géné  le lendemain. Si tu as de l'arthrose, tu mets ça sur ce fait. 

♦ Crampes

La première chose que tu penses lorsque les crampes commencent, c'est que tu ne bois pas assez. Que tu ne bouges pas assez. 

♦ Hallucinations

Il arrive à tout le monde de se sentir surpris par une ombre qu'on croit voir sur le côté de son champ de vision. Ou de sentir une odeur.  Et très vite  on se rend compte que c'est notre imagination qui nous joue des tours. Les hallucinations sont rares en temps normal. Tu commences à te poser des questions lorsque tu en as plusieurs, sur plusieurs mois. 

♦ Fatigue

Qui ne se sent pas fatigué ? C'est quelque chose qui arrive souvent à différents âges et différents moments de l'année. Alors la saison ... la période de l'année; si tes vacances sont loin, ou encore si elles sont proches d'arriver .. le stress ... restent des explications qui viennent en tête logiquement.

♦ Vertiges

Lorsque ça arrive, tu penses tout de suite à une baisse de tension. Si ça ne dure pas longtemps et tant que ce n'est pas fréquent, c'est ce qui te vient en tête. 

♦ Tremblements

Tu ne commence pas trembler comme une feuille, du jour au lendemain comme ça. Il y a des étapes et des paliers. Si bien que tu mets ça sur le compte de l'énervement. Du stress. 

♦ Hyper émotivité

La vie journalière apporte son lot de situation de stress. Aussi avoir le cœur serré, trembler, avoir du mal à avaler , avoir le yeux au bord des larmes, arrive à n'importe qui. Au début, tu ne te rends pas compte de cette hyper émotivité, parce qu'il y a une raison à ton émotion. Tu commences à te poser des questions, lorsque tu ressens un stress énorme, sur une situation  qui ne devrait pas te provoquer d'angoisse. 

Tous ces symptômes, chacun les ressent à un moment ou à un autre de son existence. Un ou plusieurs, même. Et ce n'est pas parce que tu as un de ces soucis, que tu auras la maladie de Parkinson. 

 Seulement ; lorsque James te prend dans ses bras, ces symptômes arrivent un à un, dans une suite complètement illogique, se cumulant les uns aux autres. Ils commencent doucement, pour en arriver à des fréquences de plus en plus régulières. 

Alors tu ne les auras pas forcement tous, heureusement ; mais ceux dont James te fait cadeau,  tu finis par les avoir en puissance 10 !  Et ils finissent par t'avoir physiquement autant que moralement. 

parkinson posture

Alors un ou deux ... une fois par trimestre, passe encore. Mais plusieurs, plusieurs fois par jour, dont certains tous les jours ... non seulement ça joue sur le moral, mais ça épuise carrément ! 

Moi, mon Pack journalier est constitué de : [tremblements - raideurs aux articulations - hallucinations - trouble du sommeil]. Ce qui explique mon épuisement permanent. Avec, en plus,  une fois par semaine, un évènement qui déclenche une hyper émotivité, et de façon aléatoire des vertiges. 

Alors, selon mon état psychologique du moment, certaines fois je me dis "pas de soucis, je gère !" mais d'autres fois, je suis effondrée et j'ai l'impression que c'est la fin du monde ! Mais heureusement, cette deuxième vision de la situation ne dure pas longtemps. 

Il y a, ce à quoi j'ai encore la chance de réchapper pour le moment : petits pas - visage figé - fléchissement des jambes- posture courbée. 

Et James continu à me faire valser dans ses bras.