Trois semaines que je prends ce traitement. 

Volontairement, je ne lis jamais les notices, afin de ne pas voir les "effets secondaires" ; histoire que mon cerveau ne soit  inconsciemment influencé. 

C'est génial, je tremble moins, et je trouve que ma marche s'est améliorée. C'était le but, donc je suis contente ! 

Bon ... soyons honnête, ça se paye cette amélioration. 

Des nausées qui dure sur des heures ... une fatigue importante ; mais j'en arrive à me dire que cette fatigue est dûe à James, quel que soit le médoc que je pourrais prendre. Je trouve aussi que j'ai souvent mal à la tête. Mais ça passe avec un dafalgan.  Par contre, j'ai des spasmes incontrôlables dans les jambes lorsqu'elles sont au repos.  Je n'ai pas faim, mais je mange de saletés (entendons par là, des gâteaux à apéritif, du fromage, des yaourts ... ) si bien qu'au repas je n'ai plus faim. 

Je suis dans une phase "bonheur, et bien-être" extrême  .. si bien que rien n'a vraiment d'importance. Même James n'est qu'un petit, petit, grain de sable qui n'enraye pas la machine. 

Après ces trois semaines,  et mes constatations, je me suis décidée à lire la notice. 

Purée !!! 

(en rouge, ce que j'ai pu constater chez moi)

En début de traitement : nausées, vomissements, anorexie, sécheresse de la bouche, constipation ou diarrhée, troubles du rythme cardiaque, hypotension orthostatique, troubles psychiques, troubles du comportement, troubles du sommeil, mouvements anormaux ; une adaptation de la posologie peut limiter ces effets.

 

Les troubles du comportement

 

Les agonistes peuvent causer des troubles particuliers du comportement :

  • Le jeu pathologique (jouer de manière frénétique et très souvent à des jeux d’argent : casino, grattage, loto, tiercé…) (alors là .. pas du tout ! Bon, j'ai fait un loto et j'ai gagné 6.10 € pour 2.50 € de joué. Par contre, je dois reconnaître que depuis le début du traitement, je multiplie les jeux diverses de lettres et chiffres ; et c'est une éritable frénésie ! )

 

jeux

 

  • L’hypersexualité (augmentation importante de la libido) (Ha Ha Ha ... même pas !)
  • Les achats compulsifs (ne répondant à aucun besoin, sans limites budgétaires) (Bon si ce sont  mes achats sur Wish à 2€ .. je veux bien reconnaître que ça ne répond pas à un besoin quelconque ... Si c'est l'achat du Grandland et de l'Agila, ça répond à des besoins !)
  • La générosité excessive (Non, non .. ça c'est dans mon naturel .. En rien le traitement n'a changé quoi que ce soit...)
  • Les troubles du comportement alimentaire (hyperphagie : manger sans faim des quantités importantes de nourriture)
  • L’hyperactivité (commencer de nombreuses activités, se disperser, perdre la notion des priorités…).

Mais il est expliqué aussi, que ces troubles disparaissent une fois que  le dosage est bien assimilé par l'organisme. 

J'aimerais bien garder le côté "extrême bonheur et bien-être" ... si possible ! 

mme bonheur