Que ça fait vieille ! Mémé et ses comprimés !

Mais après avoir oublié plusieurs fois mon traitement le midi, je me suis résolue à acquérir l'élément indispensable à une bonne gestion de mon traitement. 

Un pilulier. Certes il ne paye pas de mine, mais très pratique. Et c'est tout ce que je lui demande. 

Donc le dimanche soir, c'est la grand'messe médicamenteuse. La valse chez les gélules, la samba chez les comprimés et le swing chez les solutés ! Tout ça sous la direction d

20190519_210318

e l'apothicaire !

C'est donc le rituel du dimanche soir ; la préparation du pilulier pour la semaine.