Ma vie dans les bras de James

29 août 2019

Lune de miel

Lorsqu'une pathologie apparaît dans ta vie, forcément, tu focalises dessus. Je n'ai pas réchappé à ce procédé ! Soit la maladie  te prend dans ses bras pour une étreint oppressante, soit c'est toi qui la prends à pleine pogne pour la diriger d'une main de fer. 

Ce n'est pas en début de maladie que ça se fait. Parce que la vague oppressante et angoissante arrive toujours en premier. Et pour un temps plus ou moins imprécis. Ce n'est qu'ensuite, que tu domines ou non la situation. Car d'une façon ou d'une autre, tu vas devoir composer ta vie avec cette pathologie ! 

Ce qui m'a effondré, ce sont tous ces symptômes qui viennent véritablement t'empoisonner l'existance. Certes, ils sont toujours là, de façon plus ou moins régulières. Et toujours aussi gênants lorsqu'ils surviennent ; mais là aussi, ça se gère ! Et je pense très bien y arriver maintenant. Ce n'est pas le symptôme que je gère, mais l'impact qu'il peut avoir sur moi. 

A grand renfort d'aides secondaires, certes, mais tout de même, je commence à me dire que je gère pas trop mal la situation. 

C'est surtout que je suis en période de "lune de miel". La période où le traitement fait effet et amoindrit les symptômes. La maladie continue son évolution, mais je me  sens bien mieux qu'au début. Pour en arrvier à cette période assez agréable, il a fallu réorganiser ma vie personnelle et professionnelle. Je dis "moi", mais c'est ce qui arrive à tous les malades dans les bras de James. 

Je tremble beaucoup moins, je marche beaucoup mieux, je dors bien. Pas de cauchemars, une heure normale de réveil. Là, j'ai vraiment l'impression que James m'a mise de côté !  Je me dis que ça durera, ce que ça durera, et que je compte bien profiter au maximum de cette Lune de miel ! 

lune de miel

Cette période de "lune de miel" varie entre 3 et 8 ans. Et tout retombe. James reprend ensuite la main, pour une descente physique et une évolution qui prendra alors une forme qui ne partira plus ensuite. Car après, arriveront inexorablement, les complications motrices, qu'il faudra de nouveau gérer au mieux malgré les traitements. 

Pour l'heure : Vive la lune de miel !!! 

Posté par MaDamePapote à 08:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :